LES PASSIONS DE MICHEL

LES PASSIONS  DE MICHEL

SORTIES APRES 2000


LE SUD EST 2002 (ALLOS et VAR)

RESUME

Progammée de longue date, cette sortie a connu avant sa réalisation quelques revirements pour finalement se faire à 2 sur une semaine entière du Samedi 26 octobre au dimanche trois novembre.


Les jours précédents ayant été plus que moroses du point de vue climatique, nous appréhendions de nous retrouver en altitude à cette période (notre première période étant consacré à Allos); il n'en a rien été et durant toute cette semaine nous avons eu un temps ensoleillé et printanier qui nous a comblés.


VUE DEPUIS LE REFUGE

ALLOS DEPUIS LA PISTE

Si les récoltes n'ont pas été fructueuses à notre gout, les randonnées en montagne ou dans les garrigues provençales nous ont offert des paysages magnifiques et permis de respirer un air pur.

AUTOMNE ENSOLEILLE

Pour ceux qui désirent en savoir plus, continuez la lecture.Vous trouverez, quelques pistes possibles agrémentées de plans à la main (j'étais courageux à l'époque) et de quelques photos scannées (1000 excuses pour le peu de définition)

ALLOS

C'est donc le samedi 26 octobre que nous sommes arrivés au gite choisi à Allos meme ( l'Autapie) au coeur de la zone à prospecter.

Ambiance assez tendue en cette soirée car nous sommes en retard mais mon pote Dominique va sortir l'arme imparable en installant sur l'ordi du gérant un logiciel de relevés climatiques que le pauvre s'évertuait à installer depuis plusieurs jours sans résultat.

En contrepartie; il nous fournit pour le premier jour un itinéraire qui devrait nous permettre de dénicher des quartz diamants gros comme le poing dans le VALDEMARS à l'opposé de tous les sites répertoriés.( Nous en revons déjà)

Le lendemain Dimanche...c'est parti !Une heure de camion puis une piste forestière avec 1h 30 de marche pour arriver à un refuge qui doit servir de point de départ aux recherches.

LA PISTE DU REFUGE

TABLE D ACCUEIL AU REFUGE

Sur place, nous rencontrons une dizaine de jeunes qui viennent de passer la nuit au refuge.Apprenant ce que l'on vient faire, ils éclatent de rire et nous affirment que nos recherches seront vaines. Mais faisant confiance à notre hote qui fut garde forestier et moniteur de ski, nous crapahutons de vallons en cretes, remontant des pentes raides et des torrents; rien à l'horizon et nous sommes déjà fourbus.

Comme il n'est pas tard, nous redescendons et je rapproche le camion du Col d'Allos ou j'avais récolté en 87 dans le voisinage quantité de quartz fenetres; mais à ce jour, les pentes sont couvertes d'herbage et peu de terrain lisible.

COL D ALLOS

Retour au bercail ; apprenant notre déconvenue, notre hote ressort une carte et nous montre l'endroit où il avait fait des trouvailles; malheureusement l'itinéraire n'est plus le meme et ,ses souvenirs remontant à 19 ans !!! (il en a plus de 40 ce jour là) tous nos plans se trouvent modifiés et nous avons droit à une nouvelle prise de tete avec le logiciel météo !

Le lendemain, nous reprenons donc les fiches de D.GOL et nous optons pour la 5S ..RAVIN DES RIBIONS qui nous semble facile ;OUF !! Nous raménerons de cet endroit quantité de SEPTARIAS bosselés mais aucun cristal de quartz ;mon pote ayant des problèmes intestinaux dus au stress semble t il ... Nous redescendons au camion enfin satisfaits malgré tout.

CASCADES DU RIBION

Un pique nique improvisé au départ des pistes de ski et nous décidons de nous attaquer au monument du secteur..la TETE SE SESTRIERES fiche 3S

DEPUIS L AIRE DE PIQUE NIQUE

Marche d'approche pas trop pénible..soleil .. nous arrivons à la bergerie; nous tentons de remonter les pentes ouest comme indiqué sur la fiche mais très vite, nous arrivons sur des cascades infranchissables; là encore, il s'agit d'une affaire de spécialiste en montagne et nos forces de parisiens ne nous  permettent pas de tels efforts.

SUR LE CHEMIN DE LA CRETE DE SESTRIERES

 En redescendant, je trouve quand meme une fissure dans un gros rocher qui s'ouvre facilement pour me livrer 2 pièces sympathiques.Mais nous voyons arriver sur le sentier la camionette des eaux et forets et malgré que nous ne soyons pas dans la zone du Parc, nous préférons nous eclipser, terminant la journée par la visite de la ville fortifiée de COLMARS.

UN PRISONNIER TENTE UNE EVASION

Le lendemain , devant l'impossibilité de franchir la cascade (5m en vertical) du site de LA BAUMELLE F4S je décide de terminer par le RAVIN DE LA FOUX visité autrefois. L'accès est effectivement plus facile et parmi les pierres volantes du secteur, nous récoltons toute la matinée des petites pièces de calcite ou de quartz en fines aiguilles mais aucun fenestré .Bon ça va comme ça avec le coin ...demain direction le VAR !!

AU RAVIN DE LA FOUX

BIEN SUR DEPUIS VOUS AVEZ PU ADMIRER DANS LA REVUE LE REGNE MINERAL ...LES FABULEUX QUARTZ DECOUVERTS PAR UNE EQUIPE DE PROSPECTEURS RECEMMENT ....L AVANTAGE D ETRE SUR PLACE ET D HABITER LA REGION !!!

LE VAR

Le mercredi donc, nous descendons vers la Provence que nous atteignons vers midi ; point de chute au MUY près de FREJUS gite LE PARADOU vaste domaine familiale et table d'hotes.

GITE LE PARADOU AU MUY

En retard de récolte , nous fonçons vers la carrière d'Estérellite d'AIGUEBONNE où nous devons trouver de belles pyrites. Traversée touristique de ST RAPHAEL et nous pique niquons sur le terre plein de la dite carrière proche d'un lotissement récent. La descente et les regards suspicieux de la police municipale ne nous inspirent pas trop confiance mais nous pénétrons cependant dans la carrière (décrite également dans LRM).Aspect pour le moins rébarbatif avec un front de taille de 50m et éboulis cahotiques  ; pas pour nous non plus.

CARRIERE D AIGUEBONNE ..çA  CRAINT !

De retour au camion, nous voyons deux véhicules défiler à fond ...un 3ème nous apprend qu'un vol vient d'etre commis.. pas bon de rester dans le secteur ..SAUVE QUI PEUT .Un peu plus loin se trouve la carrière des PETITS CAOUS qui exploite l'estérellite de manière continuelle ;gigantesque et du haut de la découverte, nous apercevons une fourgonnette de gendarmerie stationnée à l'endroit où nous nous trouvions qqs minutes avant ...RE OUF!

CARRIERE DES PETITS CAOUS

Nous avons donc fouiner aux abords de cette carrière, récupérant quelques blocs de cette roche particulière ( à l'époque je faisais encore pas mal de coupes et de polissages) puis au retour , prospections autour du MUY où autrefois se ramassaient de nombreux bois fossiles de toutes tailles ce qui n'est plus le cas

Il nous reste un peu de temps et nous partons vers un site à LYTHOPHYSES voisin ;après maints détours dans cette zone occupée par le golf de VALESCURE, nous arrivons par hasard par une petite route dans le domainr de LA LOUVE décrit par MARI dans son livre ; un affleurement de marne verte me pousse à arreter le camion. Dominique repère immédiatement des traces dans le talus que nous gravissons; troué de petites fosses dont les abords sont jonchés de morceaux colorés, cet endroit fait notre bonheur pour le reste de la journée bien que ce ne soient que des morceaux de lythophyses.

QUELQUE PART ON NE SAIT OU ?

Nous ne savons pas où nous sommes exactement; ce n'est qu'en reprenant la route que nous nous repérerons; nous sommes à qqs centaines de mètres du célèbre gisement des DARBOUSSIERES sur lequel nous reviendrons le dernier jour pour récolter des boules de taille respectable malheureusement peu colorées d'après les premières coupes effectuées.

LES DARBOUSSIERES

Premier repas et nuitée au gite; nous dinons en compagnie de nos hotes près de la cheminée; ils reçoivent parfois des géologues, s'interessent aux cailloux mais n ont aucun souvenir de l'endroit où se trouvait la fameuse carrière du MUY d'où les troncs étaient extraits.

FONTSANTE

Cette journée de Jeudi va etre dédiée à la mine fameuse et particulièrement les filons du FIGUIER et ROUGE objets des fiches 6S .Suivant les indications, nous trouvons facilement le site.EN cours de route, nous rencontrons deux fouilleurs locaux avec qui nous discutons. Ce que nous avons décidé de faire ne correspondant pas avec leur choix , nous nous séparons (peut etre aurions nous mieux fait de les accompagner car ils semblaient bien connaitre le secteur °

DANS LA GARRIGUE DE FONTSANTE

AU FILON ROUGE

Arrivés au filon rouge, nous retrouvons facilement les tranchées décrites mais bien entendu les octaèdres annoncés onr été prélevés depuis belle lurette ; tout juste en récolterai-je un beau sous quartz abandonné sans doute par un chercheur précédent qui avait trouvé mieux.

Quittant ce secteur, nous contournons la colline pour retrouver le sentier de départ et regagner le MUY pour amener mon ami chez le toubib (ses douleurs abdominales ne passent pas )

VENDREDI

Au programme, le bassin du REYRAN et 2 sites à voir COLLE DE LA MOTTE pour ses lythophyses etc et AURIASQUE pour ses septarias FICHES 51 55

Après qqs recherches et respectueux des législations, nous prenons à pied la route forestière menant au captage d'eau (apparemment nous sommes bien les seuls quand on voit le nombre de voitures en haut !)

A partir de là, cela va etre une équipée sauvage car depuis les articles parus, les principaux gites sont clos de toutes parts; il faut donc suivre ces clotures ,suivre des laies embroussaillées, redescendre dans le ruisseau puis remonter encore dans une végétation inextricable..un vrai parcours du combattant ...enfin nous rejoignons le chemin principal que nous avions aperçu depuis la station .C'est entre ce chemin et la crete que l'on devrait retrouver les travaux des anciens. Enfin nous parvenons à une zone déboisée en bout de piste... Les lythophyses sont absentes mais je récolte qqs gros morceaux de retinite ,verre volcanique melé de brun, rouge et vert ...pas terrible à la coupe.

CHERCHEZ L ERREUR

Nous aurions sans doute du repasser sur la ligne de crete mais le coeur nous manquait ; le retour va s"avérer encore plus épique qu'à l'aller car ayant découvert la laie (en réalité un petit layon) décrit sur la fiche, nous l'empruntons et arrivons dans le maigre ruisseau du vallon ;à partir de là, ce fut un parcours du combattant dans les broussailles dont nous sommes parvenus à sortir dégoulinant et couvert de griffures; nous n'en avions pas fini cependant car il fallait remonter le versant puis le redescendre pour regagner le camion .

ENCORE PLUS DUR !! OU EST IL ??

On souffle, on se restaure un peu et .. c'est reparti pour les mines d' AURIASQUE voisines ; enfin un bon chemin ...2 km de contournement de la colline et nous arrivons sur le gite à septaria rouges décrit. Nombreuses septaria ramassées mais pas terrible à la coupe (pas de chance...il y en a eu de très belles) . Un raccourci nous permet de regagner le camion visible en contrebas ...qqs centaines de mètres économisées°

ps NOUS AVONS BIEN DORMI CETTE NUIT LA !!!

 

SAMEDI

Il nous faut de la FLUORITE!!

Journée entièrement consacrée donc à MARAVAL f52 . Itinéraire bien indiqué; le ruisseau est là, les haldes aussi ,les entrées de galerie aussi. Nous escaladons le déblai et pénétrons dans la galerie; très rapidement elle donne sur un dépilage impressionnant et infranchissable (UNE TOLE POURRIE pour le franchir ;100 et 120 kg de viande !! NON!!°)

D'après la fiche,un puits supérieur doit permettre de l'atteindre avec plus de sécurité et ses abords doivent fournir quantité de pièces cristallisées; puits que nous atteignons après un crapahut sur la pente instable. En fait de puirs, c'est une ouverture de 10m de diamètre donnant sur un dépilage encore plus impressionnant..

DEPILAGE (PAS TRES IMPRESSIONNANT ) MAIS AU BORD !!!

 PAS question de s'y risquer ; quand aux abords... pas la plus petite trace de pièces cristallisées... elles ont été ramassées depuis belle lurette ; pour éviter la redescente vertigineuse par l'accès premier, nous redescendons par le torrent plus accueillant

REDESCENTE PAR LE TORRENT

Bilan ....une déception de plus !

Un casse croute et direction  GARROT avec les fiches 53  54 mais nous n'y croyons plus ! 2km de piste horizontale (balade agréable) puis 500m de chemin très pentu et raviné pour arriver dans la courbe d'où nous devons apercevoir les déblais dans le ravin d'en face ; effectivement nous les voyons mais là encore végétation inextricable à descendre puis à remonter ......merci.......on a déjà donné la veille !!

Ras le bol et demi tour . Un peu de repos !! La bourse de St RAPHAEL nous accueillera avec quelques achats et discussions plus reposantes

Dernier soir... nous décidons d'un commun accord d'en rester là ! et de reprendre la route de la capitale le lendemain

Petite pluie fine qui nous avait épargné jusque là et autoroute encombrée en ce retour de Toussaint , parfois sous des trombes d'eau .

Au total 2460km environ ; peu de récolte mais nous n'avons pas trop de regret si ce n'est de faire confiance à des fiches destinées soi disant au grand public et qui s' avèrent inutilisables ou peut s'en faut .

 

RDV EN ESPAGNE BIENTOT §§§


06/02/2007
0 Poster un commentaire

LA ROCHELLE 2005

LA ROCHELLE

Mon ami Phiphi ,ayant des fourmis dans les jambes, avait envie de bouger en ce début juillet 2005. Ayant mis la main sur qqs pages imprimées traitant du KIMMERIDGIEN de La Rochelle, je vais le rejoindre à Nantes pour mettre au point l'escapade. Arrivée vers midi; nous avons le temps, après un bon casse croute, de rendre visite aux 3 frères qui gèrent le musée des minéraux et la bourse d'échanges de Blain ,tout près de là. Nous en profitons pour revisiter une nième fois les vitrines installées dans une galerie de mine réaménagée et construite par leurs soins : que des minéraux français récoltés ou échangés , environ 3000 pièces, dont certaines de toute beauté. Quelques anecdotes et nous leur indiquons nos intentions et quetons qqs tuyaux ; tout près de là se trouve le site de QUILLY (à ne pas confondre avec Quily pour la cassitérite ) ; celui ci a livré de magnifiques calcédoines bleu ciel dont ils possèdent 2 énormes exemplaires.

Ils nous l'indiquent sans problème ..près de la Chapelle du Planté ainsi que deux autres sites qui se trouvent sur la route vers le sud .

LE PETIT ETANG ? QUE VOIS-JE ? ...RIEN !

Dans ce premier se trouvent un étang et un champ que nous parcourons sans résultat ( en réalité les belles pièces qui en sont sorties ont été trouvées lors du remembrement après l'arrachage des haies et le bouleversement des talus ; bon tant pis, nous rentrons et attendons le lendemain .

Allez c'est parti avec en cours de route une halte a PAULX où les frangins nous ont signalé l'existence d'une carrière à magnétite ; deux heures d'allers et retours dans le secteur sans trouver les repères indiqués ( normal ! l'un des frères joint au téléphone nous dit qu'il n'y est pas revenu depuis 23 ans !) ; nous quittons les lieux et fonçons plein sud ...une petite halte du coté de Niort nous permet de collecter quantité d'ammonites de l'oxfordien  avant de rejoindre La Rochelle en début de soirée. Mais à cette époque tous les hotels genre F1 sont pris d'assaut et nous devons rentrer dans les terres pour trouver un toit dans le village d'AIGREFEUILLE où nous passerons le reste du séjour.

Dès le lendemain, je décide Phiphi à commencer les recherches du coté de CHATELAILLON où j'avais séjourné 20 ans avant ; j'avais souvenir d'avoir trouvé  au ROCHER ST YVES quantité de géodes de calcites dans la falaise et l'estran ainsi que deux belles ammonites du genre ORTHOCERAS ;

LES PONTONS DE PECHEURS

 le chemin est facilement retrouvé et la marée est de notre coté ..nous longeons la falaise sans rien découvrir de mirobolant jusqu'à son extrémité mais quelle chaleur !

EXTREMITE NORD DU ROCHER ST YVES

CASSE CROUTE A L OMBRE

Nous  posons à l'ombre et en profitons pour casser la croute ; puis marche arrière .. le soleil éclaire l'estran différemment et une zone de marnes à huitres gris très sombre retient notre attention ; en effet des traces d'ammonites y sont visibles ;

CA A L'AIR DE TENIR !!

JE VAIS ASSURER QUAND MEME !

 les burins chauffent et nous permettent de dégager 4 à 5 ammonites chacun ( très difficiles à dégager car il faut conserver les tubercules recourbés  et à ce jour, les miennes ne sont toujours pas dégagées) ; satisfaits, nous furetons dans le secteur en suivant la carte géologique mais sans rien trouver à part qqs lamellibranches qui ne sont pas de notre interet .

Les jours suivants vont nous permettre de parcourir la cote de pointe en pointe mais quand on est sur place , cela n'est pas évident  de trouver une bestiole dans les fronts de taille et les énormes blocs éboulés ; pas de chance non plus dans les carrières soit noyées soit réhabilitées en ZI .

PONT DE L ILE DE RE

POINTE ST CLEMENT

La pointe du CHAIX près d'ANGOULINS nous livrera qqs radioles d'oursins dans les biohermes à polypiers ainsi que qqs éponges silificiées qu'il faudra que je mette en valeur un jour par sciage et polissage.

POINTE DU CHAIX

 Aussi préférons nous garder les deux jours qui nous restent à la remontée et Niort que nous connaissons mieux à la recherche des ammonites du Callovien puis faire un détour vers ANCENIS et plus exactement la carrière de LIRE ; les frangins y sont passés il y a qqs mois et nous ont montré en photos l'énorme récolte de calcites qu'ils ont faite dans une géode au fond de la carrière .

LIRE   VUE  D  ENSEMBLE

LA GEODE ......VIDE !!!

Nous y arrivons assez tard mais en juillet le jour dure; nous fouinons aux 2 premiers étages ( ceux que nous connaissons) mais point de géode ; aussi descendons nous à l'extreme bas ; effectivement elle est là ..mais entièrement vidée de son contenu .(juste le temps de faire une photo) .les abords nous livreront qqs petits blocs mais rien de mirobolant.

Direction Nantes et retour au bercail ...décrassage.. bonne bouffe et  dodo ; le lendemain , il est temps de quitter Phiphi , tout triste comme d'hab, pour rentrer sur Paris après un bon bol d'oxygène et un grand plaisir ...pourquoi ce genre de sortie n'existe plus dans notre club ?


25/02/2007
0 Poster un commentaire

LE BAGNE 2010

Quelques jours avant, JF m'invite à sortir pour retrouver la couche à Lutétien inférieur d'une carrière bien connue de l'Eure : rendez-vous pris à proximité .en cette veille de fête nationale

 

A l'heure dite, tout le monde est là : JF accompagné de R ( ou plutôt G ) et mon ch'tiot qui, sans concertation, arrive dans la même minute que moi ; présentations , contournement de la dite carrière et préparatifs avant d'affronter la jungle du secteur ( en cette période estivale, la végétation a bien  repris ses droits )

 

 

Et un ancien front de taille

 

JF nous met l'eau à la bouche: petit travail de déblaiement près d'un ancien front de taille,nous dit-il,  pour retrouver une couche ayant fourni autrefois "Rostellaria, Clavilithes et autres Gisortia "

 

 

Arrivée sur les lieux et supputations diverses....déblayer la base qu'il a dit JF !!

 

Chacun s'active un peu ou beaucoup ! Mais nous allons constater au fil de la journée ( sous un soleil de plomb) que nous sommes tombés sur deux "petits bras assortis de petits mangeurs" ; heureusement que nous étions présents, ch'tiot père et moi, pour les activer !!

 

 

 

Après une petite demi-heure

 

 

ça avance !! heureusement que ch'tiot est là !!

 

 

dégouté le cht'iot ........par le bricolage réalisé !!

 

Chacun sa tâche : les "taupes" qui forent et s'enfoncent sous la terre , les "casseurs" ( un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout ) qui jouent de la massette et du burin pour venir à bout de certains blocs gréseux qui  gênent la progression !! ( mais j'ai horreur de la violence ! )

 

 

Allez, il faut bien que je m'occupe ! Dégager les abords pour permettre à JF de s'enfoncer davantage

 

 

Sous l'oeil moqueur de ch'tiot père : "même pas mal; le caillou "

 

 

Ah! premier hic ! un bloc entrave la progression de nos "amateurs"; ch'tiot observe et, de son esprit pratique, va jaillir la lumière : quelques conseils aux novices et le bloc va sortir du trou

 

 

Allez "Roger" fais pas semblant !!

 

 

Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour mettre JF à son aise

 

 

Je vous le disais ! Chacun sa part : tamisage pour ch"tiot

 

Bon ! maintenant, on va surveiller le travail de près ! Pas question de leur laisser la bride sur le cou: ils en profiteraient pour " feignasser" !

 

 

Encore un os !! Le déblayage est nécessaire : bon allez les gars !! on ne va pas y passer la nuit ; méthode relais : un puis deux puis trois ! j'ai raté les photos du 3è , il allait trop vite !!

 

 

Ah ! si ! le voilà qui attend son chargement !!

 

Que fais-je donc sur le site me direz-vous ?!! J' encourage !!! prends les photos !! (attention ! l'appareil est brulant....c'est pas de tout repos!!)

 

 

Quelques nouveaux coups et .......un nouveau geneur ! Il va falloir faire intervenir le "spécialiste" quoique je le trouve un peu léger celui-là ; allons-y quand même !

 

 

Vu du haut c'est pas mal non plus !!

 

 

Mignon le dessous de ce bloc

 

 

Restent le bloc et le "pont" à faire disparaitre !! chacun va se prêter à la tâche

 

 

Et d'un !!! Plutot mignon

 

 

Au "pont" maintenant !! Ch'tiot pour une tentative infructueuse puis votre serviteur... mais la palme reviendra à R qui de qqs coups de massette va pulvériser l'intrus sous les applaudissements nourris des spectateurs

Malheureusement , nous n'avons pas de traces de cet exploit : nos cartes APN étant pleines!!

 

Les deux "bauges" maintenant réunies laissent la place à trois possibles chercheurs pour de prochaines sorties mais le rapport travail /récolte me semblant bien loin du positif , je laisse ce travail à d'autres

 

 

 

Il est temps de quitter les lieux , fourbus ou HS

 

 

 

Bon les gars ! ça traine !! toujours les mêmes qui bossent

 

Il semblerait qu'à la fin de cette journée , l'un de nos fouilleurs se soit déclaré " crevé" ; je ne comprends pas trop pourquoi : quel travail a-t-il donc abattu ???

 

 

Surtout qu'il n'a pas à reprendre le volant

 

En conclusion, une bien belle journée instructive mais pour moi démoralisante face aux bêtes de travail que sont JF et R... car il faut bien rendre à César ( ou Brutus !) ce qui est à César ..... ce sont eux qui ont fait tout le boulot !!

 

En espérant faire partie d'une prochaine sortie où il y aura un VRAI travail à faire !!

 


14/07/2009
0 Poster un commentaire

BRETAGNE 2003

Quelques photos récupérées

A Berrien avec Phiphi

Tu la veux ??

Du renfort

Alors c'est du top ?

On remonte mais c'est pas facile pour l'ami !

Lendemain près de Ploemeur

Les pieds dans l'eau

Toi mon caillou va falloir te taire !!

Un peu plus loin

Encore la forme

Nouveau coup de pompe

Allez on remonte

La dernière

Du repos pour finir


13/11/2008
0 Poster un commentaire

THOUARS 2001

Quelques vues récupérées

Vue générale du plateau

Brouette indispensable pour les grosses pièces

Au moment du partage

Une belle plaque assurément !

A l'époque , on me recherchait partout !!

Mon ami Phiphi dans son trou

Quelle belle bauge non ??


12/11/2008
0 Poster un commentaire

BELGIQUE 2007

Quelques photos récupérées

Cherchez bien : 2 personnes sur le tas

Les préparatifs

Votre serviteur mais ..pas très décidé

C'était à Paques apparemment !!

ça fait qqs cailloux à casser non ??

Un pélerinage à Beez

Déjà en place le Doudou !!

Déblais assez importants en ce jour

 


12/11/2008
0 Poster un commentaire

ARDECHE 2005

Quelques photos récupérées

Pas mal pour commencer : casse croute !!

Allez c'est parti sous la conduite de l'ami Benoit

On suit le ruisseau

Observation du terrain ! c'est pas gagné !

Chercherait  il de l'ombre ?

Tony en pleine inspection

Ecopez petits matelots

Changement de décor ; aorès la barytine rare ..le quartz ! et une bonne grimpette

Encore un ruisseau et observation

Ou te caches tu petit quartz ?

Tiens : un secteur plus habité !!

On fait semblant ou quoi ?

Regroupement général..serait ce déjà l'apéro ?

Future entomologiste ou botaniste qui sait ??

Oups !! z'ont pas l'air de faire semblant cette fois :

Nouveau changement de décor ; retour aux barytines

Allons voir plus bas

Regroupement des Papy

Les costauds à l'autre bout

Qu'ils sont beaux vu du haut !

Et encore plus vu de loin !!

Un peu de réconfort quand meme !!!

3ème jour et encore un ruisseau !!

Pourquoi pas ???

Plutot agressives les mouches par ici !!

Ah ! on rejoue à cache cache !!

Ecoutons le SAGE de la bande

La corrida pour finir !! je reve!!!

 


12/11/2008
0 Poster un commentaire

BOULOGNE 2004

Quelques photos récupérées

 

On attend sagement l'ouverture des portes

Oups Dannes s'est bien développé !!

De tas en tas

Plutot vaste la carrière

Le retour des guerriers

Un casse croute pour récupérer

Changement de décor ; Cap blanc nez

A cache cache tu vas perdre !!

Le temps se gate on dirait

Le trio à Wimereux le lendemain

Petite pause sur la route du retour

Une ame en peine

Que de la frime !!

Une petite visite à Hardhingen


12/11/2008
0 Poster un commentaire

ARBOUET 2004

Quelques photos récupérées de cette sortie fructueuse

 

Arrivée sur le site

Chacun sa place

Ch'tiot père en pleine action

Un filon glaiseux qui promet

ça colle mais c'est bon

Ch'tiot père souffle un peu


12/11/2008
0 Poster un commentaire

BLAIN 2008

BOURSE D ECHANGES DE BLAIN 14/15 JUIN 2008

 

A l'instigation de notre ami PhiPhi, ancien membre du club émigré à Nantes , nous voici de nouveau de retour à la Ferme de l'Orme près de Blain pour la nième bourse d'échanges .

Contrairement  à l'an dernier, nous quittons la région parisienne vers 9h 30 pour arriver sur les lieux vers 13h .Cette fois, toutes les tables sont occupées et le nombre de collectionneurs est important ;

 

 

 aussi sur place, nous sommes accueillis chaleureusement par les 3 frangins : Laurent ( l'homme de terrain assez souvent à coté de ses pompes Lol !) ,Gilles ( l'érudit capable de disserter sur tous les sujets tenant à la nature ) et Alain ( le préposé aux échanges ..dur! dur !) puis apostrophés par qqs collectionneurs nationalement connus via le net ..A tout seigneur tout honneur , Evelyne ( qui n'a pas vu son site ne connait rien aux minéraux !) ,

 

EXPLICATIONS !! d'où viennent ces pièces ?

 

Puis commence le travail "au corps"

 

 

 David ( alias Redsun, Atlantis , Asarfus et j'en passe...jeune homme de terrain ,connaisseur averti des sites de Saone et Loire qu'il visite régulièrement ..34 balais ,un corps d'athlète léger ...comment pourrai-je lutter) et qqs autres moins connus de moi . Enfin, en ce début d'après midi, ça 'chambre" de tous cotés .Les hostilités n'étant pas commencées , nous passons à  table d'office.

Un caoua et c'est parti ! Bon ! moi les échanges !! c'est pas trop mon truc ; aussi ai-je amené le minimum de boites ; quelques malachites soyeuses ..quelques aragonites du Gard ...des disthènes et un gros quartz d'Entraygues que je réserve au musée .Ch'tiot père qui comptait échanger des coquilles contre des trilos n'a rien amené d'autres ...malheureusement , meme ayant pris contact avec son échangeur, il va laisser partir ses coquilles en attendant les trilos promis pour plus tard .

 

Mais on garde le sourire !!

 

...avant de s'attaquer à un "gros" morceau !!

 

De mon coté, je suis agréablement surpris par le nombre de collectionneurs qui ont déjà sélectionné qqs unes de mes pièces et attendent leur tour ( le genre de truc que j'adore ! en échange, je n'aime pas trop etre le demandeur !)

L'après-midi passe ainsi rapidement ; alors que certains remballent déjà , d'autres partent visiter la galerie de mine des trois frangins ( je la connais par coeur aujouird'hui et je m'abstiens ( pour les photos voir BLAIN 2007) ;

 

 

 la journée se poursuit par un nouveau repas convivial sous les tonnelles avant de se terminer chez notre ami Phiphi qui nous héberge ce samedi soir.

 

Alors Evelyne ..qui prend qui ???

 

Ch'tiot père dans ses oeuvres !!

 

On sait quand ça commence....jamais quand ça finit !!

 

La tablée presqu'au complet !! manque les meilleurs !!

Les voilà retrouvés !! (merci Evelyne)

 

Comme ils sont très photogéniques , on en remet une couche !!

 

 

La promo chouchen !! je n'ai pas compté le nb de bouteilles éclusées !!

 

Bonne nuit de repos, p'tit déj , visite de la collection Phiphi et retour à la ferme ; la plupart des exposants sont partis et les tables vides ;

 

Plus grand monde en ce dimanche matin !!

 

 il ne me reste plus qu'à traiter l'échange avec les frangins ( principalement Alain car Laurent semble inopérationnel en ce dimanche matin ) ; dur dur mais nous parvenons à un accord .

Dernier casse-croute avant le retour qui se fera sous un temps mitigé, éclaircies entrecoupées d'averses mais nous sommes contents et nous reviendrons l'an prochain si les conditions nous le permettent .

 

Michel   alias AIRBUS78


15/06/2008
0 Poster un commentaire

MINE CLARA 2008

SORTIE DU 31 AU 3 JUIN

 

Programmée de longue date, cette sortie constituait un rituel pour les membres de mon nouveau club d'Elancourt ; but principal : la mine CLARA de Wolfarch à une soixantaine de km de la frontière.Deux voitures 3+2 faisant le voyage séparément .

C'est donc le samedi 10h , après récupération de votre serviteur et de ch'tiot père que notre ami Dominique nous convoie vers l'est pour qqs 600km de route et autoroute noyées sous des trombes d'eau entrecoupées de rares éclaircies; un peu fourbus malgré de nombreuses poses, nous arrivons à destination vers 18h30 à Rinbach, proche de la mine Clara, ou plutot de son usine de traitement ; Albert, le président du club est déjà sur place; avec Robert, le 5è larron, ils sont partis plus tot pour faire un détour du coté de Belfort fouiller des travaux fossilifères..travaux vite abandonnés pour cause d' "humidité" .

 

L HOTEL DES FLEURS A RINBACH

 

 Ayant un peu de temps, ils sont passés jeter un coup d'oeil à  Clara  et nous apprennent la "bonne" nouvelle !! Le dépot sera fermé Dimanche pour cause de festivités !! Conclusion ..le plan du dimanche tombe aussi à l'eau !! La joie se lit sur nos visages ! après un bon et copieux repas ,une petite balade

 

 

LE MOULIN TOUT PROCHE

 

PETITE BALADE DIGESTIVE

 

et une bonne nuit de récupération , nous retrouvons un grand soleil le lendemain matin et nous mettons sur pied un plan de secours ; l'ami Benoit, m'ayant confié une carte d'état major de la région, y a entouré qqs mines qu'il a visitées en 2002 .

Nous pointons le secteur de Wittichen distant d'une trentaine de km ; les sigles miniers  sont nombreux sur la carte :nous avons de quoi faire !! Arrivés sur les lieux , sacs au dos et matériel affuté, nous parcourons le sentier d'accès et parvenons aux haldes de mine Sofia ,du moins ce qu'il en reste car comme de l'autre coté de la frontière ces  anciennes mine de cobalt et uranium ont été réhabilitées en circuit geologique avec panneaux explicatifs ;en poursuivant ce sentier (sous un soleil éclatant) nous passons aux haldes de Frish Gluck, gratouillées par qqs amateurs de micro puis remontons jusqu'à Wustenbach , haldes couvertes de végétation derrière une villégiature imposante.

 

WITTICHEN 2E HALDE

 

Nous aurions pu continuer ce circuit mais la pente, le soleil , le "désert" minéralogique et le genou de Ch'tiot père nous font rebrousser chemin ; de minéralogique en montant la descente devient botanique grace aux explications de notre ami Robert dont c'était la partie ; midi sonne à la belle église de Wittichen ; un en cas s'impose ! d'autres mines ou carrières étant à proximité, nous les recherchons mais sans succès .

Où passer l'après midi ?? Allons voir directement à quoi ressemble la vraie mine Clara située bien plus au nord dans la foret ; au passage à Oberwolfach nous faisons arret au musée et enfin de la chance ..il est ouvert en ce dimanche : des minéraux de toutes les mines allemandes tous plus beaux les uns que les autres et une salle entièrement consacrée à la mine Clara et là ...mes aieux ..c'est à vous couper le souffle : barytines en burins gigantesques , fluorites énormes et tous les minéraux d'accompagnement : malachites, azurites, covellites et j'en passe !! Si vous allez au bout de cet article vous pourrez en avoir une idée avec les photos que j'ai prises . DEMAIN ON VA SE REGALER SUR LES HALDES !!

En attendant, nous poursuivons notre route vers Grube Clara ; un carreau à l'entrée libre, des randonneurs en visite et l'entrée de la mine barrée par une énorme porte blindée ;

 

ENTREE DE LA MINE CLARA

 

 pas un caillou à l'horizon .Allons voir plus loin sur la route ; tiens ! juste en face de la mine un dépot de cailloux assez conséquent où nous allons récolter enfin quelques pièces sympa ;

 

LES TAS VOISINS

 

 bon, il est temps de rentrer au bercail ; arret à Wolfach pour un rafraichissement ; quel n'est pas notre étonnement de constater que toutes les terrasses sont bondées de gens qui prennent leur repas ( il est 18h! ); nous apprendrons le lendemain que nos voisins allemands ne déjeunent pas à midi ..ce qui explique les petits déjeuners "pantagruelliques" . Les reves barytés et fluorés peupleront cette nuit de dimanche ; demain sera un grand jour !!

 

 

Donc en ce lundi , nous sommes sur le "pied de guerre" : les haldes nous attendent à 9 h précises ; à moins 10, nous sommes devant l'entrée mais derrière plusieurs voitures qui font déjà la queue ; derrière la grille un maigre tas couvert de boue ocreuse a été ajouté aux haldes précédentes .Après que chacun ait versé son obole (8 euro quand meme) , c'est la ruée !! (17 personnes en ce jour )  la loupe autour du cou, la masse ou la massette à la main , tous se précipitent ....sauf votre serviteur qui comprend rapidement que les pièces vues au musée ne sont plus d'actualité !! Je donne qqs coups par ci par là et fait qqs photos;

 

 

CH TIOT PERE EN OBSERVATION

 

 

DUBITATIF LE DOMINIQUE !

 

 

A L OMBRE  !! ON EPONGE  !!

 

 

MOI !! DU MATIN AU SOIR ..JE CASSE !!

 

 

UN EXTRA TERRESTRE EST PARMI NOUS !!

 

d'autres plus concernés n'arretent pas de casser pour "dégoter" un microcristal de ci ou de ça ; vraiment pas mon truc !! elles sont loin les fluos et barytes d'antan !! et nous sommes tous d'accord pour dire que faire autant de km et de dépenses pour ça n'en vaut pas la peine !!! Nous exprimons d'ailleurs notre déception à la charmante dame qui surveille le site et qui parle un peu français .Elle compatit, nous explique que 15 jours auparavant de belles trouvailles ont été faites et nous assure pour le lendemain une "surprise" pour nous français, si nous revenons ; devant nous, elle téléphone au chargé de mission du bull pour préparer le lendemain : enfin , de bons blocs ??.

Le mardi donc, nous voila donc à nouveau devant la grille ; la file de voitures est encore plus longue que la veille et à midi 23 personnes (dont la plupart étaient présents la veille ) se retrouvent sur le tas  ; la surprise ?!! nous l'attendons encore !! le tas de la veille a simplement été remanié par le bull et deux nouveaux tas ocreux ont été rajoutés ;

 

 

SUR LE COUP DE MIDI ! TOUS A L OUVRAGE !!

 

 

CH TIOT PERE A LA SURPRISE

 

 

J Y ETAIS MAIS EN TOURISTE !!

 

 

LE  TOP  ASSUREMENT  !!

 

 

UN EN CAS AVANT LE DEPART !!

 

 

DETAIL DE L ACTION

 

 

MOI !! JE RUMINE MA VENGEANCE !!

 

 

QUEL SERIEUX DOMINIQUE !! AURAIS TU TROUVE DES MICROS DANS LA PIZZA

 

 

ROBERT !!  RIEN NE L ARRETE !!

 

Les gros blocs ?? ils sont de l'autre coté du grillage, là ou l'accès n'est plus permis ; trouvailles?? encore pire que la veille .Nous décidons de quitter la zone et de prendre la route du retour .

 

Les fouilles à Clara ne sont plus qu'un prétexte à faire du business (cela n'engage que moi ) ; faites le compte 17 +23 personnes à 8 euro l'entrée = 320 euro en deux jours et ce, sans compter  les boissons et les taxes perçues au delà de 8 kg de micros ??!! la balance étant de sortie chaque jour .

 

Une chose est sure : JE NE REMETTRAI PLUS JAMAIS LES PIEDS A CLARA  !!

 

CE QUI FUT DECOUVERT AU COURS DE L EXPLOITATION

 

VISITE ENTIEREMENT GRATUITE POUR LES YEUX

 


04/06/2008
0 Poster un commentaire

BELGIQUE 2008

BELGIQUE 29 ET 30 MARS 2008

 

Cela faisait une éternité que votre serviteur n'avait pas mis les pieds dans une carrière ; la chose a été réparée en ce dernier wweek end de mars en organisant , grace à nos amis belges, une sortie pour mon nouveau club (GEME  Elancourt) dans la région de Charleroi .

 

ARRIVEE A GOUGNIES CHEZ NOS AMIS

 

La carrière de Montigny le Tilleul étant depuis qqs années noyée sous des mètres d'eau , nos plans nous ont conduit vers celles que nous connaissons déjà , à savoir la carrière de Beez près de Namur et celle de Landelies proche de Charleroi .

Après qqs heures de route en ce samedi , nous arrivons à Gougnies où résident nos amis belges Jean Jacques et Maryse ; accueil chaleureux comme d'habitude et, après un petit réconfort et réunion des onze sortants à qui j'avais fixé RDV , nous prenons en cortège la route de Namur puis de Beez .On approche de midi et, par conséquent, un petit en-cas s'impose avant de s'attaquer aux travaux ; le nombre de voitures présentes déjà sur place nous font espérer une période propice aux trouvailles ...mais les personnes qui sortent de la carrière nous font revenir aux réalités du moment ...alors ?? ...rien !!! ...un peu de calcite !!

BOF PAS GRAND CHOSE !!

PREPARATIFS APRES CASSE  CROUTE

 

Pour avoir déjà parcouru par deux fois la carrière, je constate en effet de loin que la zone productrice visitée il y a deux ans  semble bien pauvre en éboulis et qu'aucun tir de mine récent ne l'a alimentée ! C'est cependant guillerets que nous nous  avançons sur les chemins détrempés (certains semblent meme euphoriques en levant les bras en signe de victoire !)

CRIE PAS TROP VITE VICTOIRE MARYSE !!

 

DEMI TOUR C EST PAS LA BONNE VOIE !!

 

Moi qui aime bien fureter un peu partout entraine qqs copains à visiter le bas de la carrière qui semble avoir été creusée (seul point montrant des signes de travaux) pendant que le reste de la troupe se rendent en groupe à l'étage 2 où se distinguent qqs éboulis ;

LES MARCASSITES   C EST TOUT EN BAS !!

MARCASSITE DE BEEZ

 

de mon coté, je ne tarde pas à trouver une zone humide où de nombreuses pièces de marcassite irisée ( certains parlent de pyrite d'autres de chalcopyrite ) nous tendent les bras .Abandonnant mes amis après avoir récolté qqs pièces sympa, je choisis de parcourir tous les étages, dédaignant les éboulis précités pour vous offrir qqs vues ce cette carrière gigantesque .

 

DEUX PIECES DU 3EME ETAGE DE LA CARRIERE

 

CHERCHEZ BIEN !! IL Y A DU MONDE !!

 

LA AUSSI !! PRETS A PLIER BAGAGES !!

 

Mais bientot les jambes ne veulent plus rien savoir ( elles n'ont pas parcouru autant de km ..montées..descentes glaiseuses depuis bien longtemps ) et je m'en retourne vers la sortie en attendant le reste de la troupe qui ne tarde pas trop à arriver .Bilan bien pauvre en cette première journée comparé à ce que nous avions récolté les années précédentes .. mais un bon bol d'air ; retour à Gougnies et décrassage avant de terminer la soirée dans un de ces  "restau " qui n'existent pas en France "Le moulin jaune" avec buffet à volonté ..karaoké et piste de danse ..une usine à bouffe de 350 couverts insupportable où vous faites la queue pendant 1/4 h pour accéder aux buffets  !!!

 

Après une bonne nuit de récupération, un petit déjeuner solide et récupération des membres du club qui logeait dans un hotel proche de Charleroi , nous mettons le cap sur la carrière de Landelies en bordure du canal Sambre Meuse ;ouf !! la grille qui m'avait posé qqs problèmes de franchissement il y a deux ans a été changée et un accès facile a été ménagé sur le coté ( je signale ici que pour ces deux carrières, nos amis belges avaient fait le nécessaire pour obtenir les autorisations); débarquement et visite du rebut laissé par d'anciens visiteurs qui nous livre déjà qqs pièces sympa ..cela promet pour l'intérieur !!

QQS EXEMPLES DE PIECES RECOLTEES DANS LE REBUT DU PARKING

JOLIE LENTILLE FANTOME DE 3 CM

JUSTE A SE BAISSER ...MERCI AUX PRECEDENTS FOUILLEURS

 

ARRIVEE SUR LE SITE

 

 

PAS ENORME LE BLOC FINALEMENT

 

LE TOUT SOUS UNE PLUIE FINE TRES AGREABLE !!!

 

En fait, à nouveau, à l'approche du front de taille et des blocs entassés, je vois très vite que les récoltes ne seront pas à la hauteur de mes espérances ; pour les autres membres du GEME cela semble meilleur mais ils n'ont pas connu le résultat de nos précédentes visites ; Mon ch'tiot père et moi tournons en rond à la recherche d'un bloc géodé sans succès ;

 

TIENS !! MAIS POURQUOI TOUT LE MONDE S'AGGLUTINE A CET ENDROIT ??

 

 notre ami belge retrouve le filon en front de taille ,dégage qqs pièces sympa ( mais sans commune mesure avec ce que nous avions l'habitude de trouver ) avant d'abandonner sous le risque d'effrondrement d'une partie de la roche ( 40 ou 50 m de pierre au dessus de la tete , cela freine les ardeurs des plus combatifs !!)

 

SYSTEME D  ROBERT      ..FAIRE DESCENDRE CE BLOC GENANT

 

A force de fureter dans les tas, mon ami Dominique finit par découvrir une belle géode avec des cristaux très sympa ; lui qui nous accompagnait simplement pour prendre l'air ne peut laisser cette géode ...

 

Problème !! ele se trouve sur un bloc de calcaire dolomitique extremement dur pesant qq 150 kg !! Il y passera plusieurs heures débitant par morceaux le bloc , l'attaquant avec le soutien actif ou passif de certains avec une masse de 15 kg mais rien n'y fait !!

 

NON MAIS ????

 

Après une pause casse croute, il y retournera l'après midi alors que d'autres préféreront ou s'éclipser ou rester aux voitures comme votre serviteur ( crachin permanent et froid de canard ); au retour , j'entendrai dire que la pièce a été brisée mais récupérée en morceaux mais vous l'aurez néanmoins intacte en photo dans cet article.

 

 

Bon, il va etre temps de rentrer car avec le changement d'heure nous en avons quand meme perdu une ; nous raccompagnons nos amis belges pour les adieux et nous rentrons en France sous la meme pluie fine , cependant heureux, malgré le temps et les mauvaises conditions d'exploitation, d'avoir renoué avec les sorties qui nous manquaient beaucoup .Je pense que celle ci va nous remettre dans la bonne voie des découvertes .

 

ALORS ....A LA PROCHAINE !!!

 


31/03/2008
0 Poster un commentaire

STE MARIE 2007

2 EME VISITE A STE MARIE

Contrairement au mois de Juin 2006 (caniculaire ), nous avons connu cette année une bourse sous le signe des orages et des cascades d'eau entrecoupées de rares et courtes éclaircies mais quand on est ,comme nous, fous furieux de minéraux et fossiles, la couleur du ciel importe peu ..seuls les reins nous ont fait souffrir .. les stations debout prolongées devant certains stands n'étant pas de tout repos.

ARRIVEE SOUS LA PLUIE ...çA  PROMET ! (DOMINIQUE)

Au niveau des exposants et des pièces présentées, nous n'avons pas trouvé beaucoup de changements. Les exposants sont à la meme place et nous n'avons pas noté de grandes nouveautés minéralogiques mais peut etre n'avons nous pas assez fouiné ( La revue LRM de juillet/aout nous en dira peut etre plus )

Vont suivre comme dans l'article de 2006 qqs vues générales des allées ainsi que qqs fleurons des pièces présentées

SOUS LE SOLEIL

 

SOUS LA PLUIE (MERCI A DOMINIQUE POUR CES NLLES PHOTOS)

ON SE DEMANDE POURQUOI LE LAPIS EST AUSSI CHER

UN PRO POUR CONSEILLER CH'TIOT PERE

DOUDOU ET PHIPHI PIEDS DANS L EAU !

SONT 'Y PAS BEAUX NOS HEROS !

L EQUIPE AU COMPLET (LES MOUSQUETAIRES EN QUELQUE SORTE)

UNE PARTIE DES SALLES COUVERTES

ET LA TRADITIONNELLE BECQUEE DES POULES !!! 

UN GROS COUP DE POMPE

et pour finir quelques pièces qui m'ont paru exceptionnelles

UNE CALCITE SUR AMETHYSTE ENV 80 CM

UN STAND D AMMONITES NACREES DE RUSSIE

UNE STIBINE DE CHINE ENV 60CM

ELEGANTE STIBINE (MERCI DOMINIQUE)

UNE MINUSCULE BARYTINE TABULAIRE

LA ON NE FAIT QUE REGARDER SANS MEME DEMANDER COMBIEN

SERPENT GEANT  (TETE COUPEE)

CRANE DU FAMEUX T-REX

MON AMI PHIPHI TESTANT L'APPETIT DU MONSTRE 

DINOSAURES DANS LEUR MILIEU NATUREL

 

ET POUR FINIR 'LES DENTS DE LA MER' AVEC LE FAMEUX CARCHARODON MEGALODON (2m d'ouverture )

SUIVRONT SANS DOUTE QQS AUTRES PHOTOS PRISES PAR MES COLLEGUES ...DANS QUELQUE TEMPS

TOUS AUX ABRIS (MERCI DOMINIQUE)


24/06/2007
0 Poster un commentaire