LES PASSIONS DE MICHEL

LES PASSIONS  DE MICHEL

GARD 1995

LE GARD 1995

 

Minuit, tous les sortants sont là fidèles au rendez vous , pressés d'en découdre avec les roches et minéraux gardois ; pas de bruit intempestifs, Gégé dort ; C"est parti!

Circulation très fluide à cette heure de la nuit ;nous rejoignons l'A6 où nous retrouvons Tiny au péage (CELA FAIT PLAISIR DE LE RETROUVER).

Les chauffeurs se relaient dans les règles et cela n'est pas du superflu car des nappes de brouillard flottent sur l'autoroute avant de se transformer en véritable purée de pois. Grosse frayeur d'ailleurs à l'approche de Lyon quand le boxer , doublant un camion qui vient de freiner brusquement , se retrouve nez à nez avec une voiture couchée sur le flanc en travers de la voie. Coup de volant réflexe pour l'éviter...Tony a suivi ..ouf ! Merci au chauffeur, qui de sa position et analysant la situation a bloqué ses freins pour nous permettre la queue de poisson ; un repos rapide s'impose pour permettre à chacun de retrouver un rythme cardiaque normal.

Le reste de la route se fera sans problèmes et nous arriverons à Anduze avant l'heure prévue pour notre rendez vous. Nous en profitons pour déjeuner et donner de nos nouvelles par téléphone car la radio a annoncé que d'autres véhicules n'avaient pas eu la meme chance que nous sur l'autoroute.

Direction la carrière RUAS,près d'Anduze ou doit nous attendre notre contact( contact établi cet été par Gégé et Papy)

CARRIERE RUAS VUE DU 3E ETAGE

.Au passage, nous pouvons juger des dégats commis par les intempéries des dernières semaines. Sur place, beaucoup de véhicules mais pas celui qu'on cherche ; nous pensons que la carrière tourne et nous faisons demi tour pour retrouver la 2ème carrière abandonnée , poursuivis par une voiture qui nous klaxonne ; c'est celle de notre contact qui était en repérage dans la carrière . Présentations faites, il nous informe que le tir de mine prévu 2 semaines auparavant n'a pas eu lieu à cause du mauvais temps et que la carrière n'offre aucune possibilité actuellement .

Aussi nous conduit il chez ses beaux parents sur les hauteurs d'Anduze pour effectuer les échanges prévus et visiter sa collection; il n'a malheureusement que de la dolomie mais comme la carrière n'en livre pas , je lui laisse une bonne centaine d'ammonites en échange de 3 caisses composées. Dans la cour, ce ne sont qu'alignements de blocs de toutes sortes livrées à la pluie; à l'intérieur qqs vitrines avec les pièces du secteur et surtout Fontsante ; une collection de lampes de mineurs (rassemblée par son beau père décédé il y a qqs années )  fera l'admiration de mes compagnons.

Mais nous sommes impatients de fouiller nous memes et notre contact nous propose de fouiller les haldes de DURFORT. Arrivés sur place, je constate que nous sommes à l'endroit ou j'ai déjà fouillé en solitaire il y a qqs années ; les tas ont été remaniés depuis et, après un bon casse croute et le départ de notre guide, nous gratouillons à la recherche des fluos violettes et de la galène noyées dans la dolomie : qqs fluos, deux beaux cristaux de galène et qqs micros sont ramassés.

La nuit tombant très vite, nous quittons les lieux en direction de NIMES où nous avons réservé au F1.; nous y mettrons un certain temps car la ville est étendue; pour les repas ...abonnement au Courte Paille voisin.

DIMANCHE

Nous décidons de commencer nos investigations par la carrière RUAS pour en avoir le coeur net; elle n'a pas trop évolué depuis mon passage en aout et les espoirs de trouvailles semblent vraiment maigres

ENTREE DE LA CARRIERE

A l'examen, on s'aperçoit que le grand déblai a été ouvert pour permettre l'évacuation de l'eau qui sort en cascade du front de taille et est largement dégagé sur la droite en prévision du tir prochain.Très vite, en cassant les blocs ou en travaillant les géodes du front de taille,

UN DES FRONTS DE TAILLE

 nous dégageons quanrité de pièces de bonne taille : dolomies roses, blanches, crème, saupoudrées de manganèse parfois , calcites en cristallisations diverses etc...je n'avais jamais tant vu ni récolté autant de pièces en une journée .

POUR RECOLTER IL FAUT SE MOUILLER

Pour un site soit disant non propice à la récolte !!!! j'en vins à regretter amèrement mes ammonites et à m'interroger sur les motivations de cette personne que nous n'avons d'ailleurs jamais revue par la suite du séjour ??!!

LUNDI

A l'oppsé, nous ne pouvons faire que l'éloge du responsable de la sécurité des HBCM de la Grand' Combe M YVES GILBERT  que Dominique contacta le soir assez tard par téléphone. Prenant sur son temps de travail, il nous fixa rendez vous le lendemain, jour ouvrable, et nous amena directement sur les sites à azurite de MERCOIROL et les découvertes de CHAMPCLAUSON , nous trouvant meme un chemin d'accès carrossable jusqu'au pied des travaux et ce , sans accepter la moindre contrepartie .

REPAS RECONFORTANT A CHAMPCLAUSON

C'est donc sur ce site gigantesque que nous avons passé l'après midi , d'abord ensoleillé, à parcourir les pistes à pied, fendant les blocs de houiller à la recherche de fougères.Nous avons ainsi découvert : PECOPTERIS,NEUROPTERIS,ANNULARIA,CORDAITES , CALAMITES  etc..Le champ d'investigation était très vaste et nous aurions pu y passer plusieurs jours ;aucun risque de se faire chasser pourvu qu'on ait eu la courtoisie de demander l'autorisation

AUJOURD HUI MALHEUREUSEMENT, LA DECOUVERTE A ETE REHABILITEE ET PLUS RIEN DE CELA N'EXISTE

La fin de l'après midi pluvieuse nous verra regagner le camion pour rentrer au bercail. Une petite anecdote à ce propos

Arrivés au F1,nous constatons l'absence de Tony (notre canadien qui préfère le luxe de son Alfa à notre camion) ;qqs min d'attente ...pas de Tony ...nous rentrons nous décrasser mais 3/4h plus tard, très inquiets, nous appretons à refaire la route avec Laurent quand notre canadien débarque, frais et rose, l'air naturel .....Il avait tout simplement bifurqué sur la route pour aller faire ses courses au Carrefour voisin (dont un bon kg de pommes qu'il consomme à raison de 2 par jour )sans le moindre avertissement . Sacré Tony !!!ça plane pour lui !!

MARDI

Pour ce dernier jour, nous avions prévu les sites à azurites de Mercoirol puis de pousser jusqu'à St Laurent le Minuer, mais constatons le très forte usure d'un pneu , nous perdons la matinée à faire changer le jeu avant.

Rassurés, npus gagnions le premier site mais il est déjà midi 

RUISSEAU DE MERCOIROL

 les blocs sont rares mais dans le ruisseau , je découvre un gros bloc à moitié enterré aux couleurs vives ; j'appelle le reste de la troupe et ce bloc livrera un joli cristal de 5mm d'azurite ce qui est pas mal pour le secteur. Tony récoltera aussi de belles petites pièces dont un cristal d' anglésite sympa. Bientot, nous quittons le ruisseau à la recherche des pyro dans les grandes failles voisines.

VERS LES PYROS

Il y a bien par ci par là des petits placages en batonnets mais rien de mirobolant ; nous regagnons le camion ; bien nous en a pris car un 4/4 de surveillance arrivait.

Bon que fait on ?? Trop tard pour ST Laurent; aussi décidons nous de retourner aux fougères ; qqs belles trouvailles mais regrets : dans la partie basse, je tombe sur une grande plaque d'environ 1m2 contenant 3 feuilles de pecopteris complètes de 30cm  malheureusement intransportables ; dommage que le 1er chemin ait été impraticable , cela aurait été une pièce de musée ; la nuit tombe, il est temps de remonter ; ce n'est pas de tout repos !! Retour sur Nimes et dodo ; l'heure du retour s'annonce !

MERCREDI

Au retour, nous ferons un petit détour pour voir à quoi ressemble les déblais de la mine de MAINE RECLESNES et sa fluo en boules roses.

DEBLAIS DU MAINE

DU MOINS CE QU IL EN RESTE

 Surprise, les énormes blocs que nous connaissions ont disparu , réduits en gravillons; il reste peu à glaner et nous reprenons l'autoroute ; dernier détour par Nitry pour visiter un champ à ammonites ( pas de pot il est semé) ; re autoroute cette fois jusqu'au bout et nous rentrons à 19h 30 .

 En attendant la prochaine !!



26/02/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres