LES PASSIONS DE MICHEL

LES PASSIONS  DE MICHEL

MORVAN 1993 (1)

MORVAN ( 10/11/12 AVRIL );12 personnes

 

3 h du matin , calés dans notre vieux J5 et D. promu chauffeur de la CLIO de Pépé, nous fonçons sur l'autoroute où nous récupérons notre "canadien" au péage; une relève de chauffeur et votre serviteur ( les genoux dans le volant) navigue dans le brouillard jusqu'au gite réservé à ST PRIX.

 

Petit déjeuner improvisé sur place et, à l'heure prévue, nous accueillons nos collègues du GMA : contact chaleureux qui met tout le monde de bonne humeur et nous attendons nos amis belges qui ne tardent pas à faire la jonction .

 

Le cortège de véhicule se met aussitot en route, direction l'ARGENTOLLE; un chemin forestier chaotique nous approche d'une masse imposante de déblais  quartzeux et fluorés . Nos contacts nous enseignent la technique: creuser une "bauge" à la pioche pour atteindre des blocs plus frais . Aussitot dit, aussitot fait et nous ne tardons pas à ramener au jour qqs cubes de fluo , quartz, petites calcites avant que chacun s'éparpille ; comme d'habitude, notre ami belge est le premier à sortir une belle géode .

 

 

Le temps passe vite et nous nous retrouvons soudain seuls ; om sont donc passés nos hotes ? L'heure c'est l'heure et nous les retrouvons confortablement attablés dans le sous bois. Ils nous font partager leur carburant et un cruchon "d'acide" qui, loin de nous abattre, nous redonne le tonus . Nous ne sommes là que pour le week end et le temps est précieux ; cependant les forces manquent à certains qui se contentent de regarder le maitre des lieux au travail : il s'est attaqué à un énorme bloc dont il finira par détacher qqs géodes de calcite sympas.

 

L'heure est venue de ranger le matériel et faire le tri des échantillons; chacun aide notre ami canadien et sa récolte se trouve considérablement allégée ; il faut dire qu'il ramasse tout et n'importe quoi .Nous prenons congé de nos hotes pour rejoindre le gite . Douche réparatrice et nous voilà réunis autour de la table, servis par un pittoresque personnage qui puise les gouttes à la sortie de la bouteille . Au fil du repas, il se transformera en un semblant de Verchuren qui poussera chacun à rejoindre le dortoir commun très vite envahis de ronflements sonores

 

Aucun retardataire au lever et nous fonçons vers le 2è site où nous avons rendez vous : quartier des Loges à VOLTENNES; gymkana dans le sentier et arrivée de nos hotes à la minute près.

Deux groupes se forment : le premier (équipé) ira visiter la galerie du Barrot : apparemment pas de trouvailles mais rencontre de salamandres et chauves souris

Le deuxième, s'en va visiter un dépilage en foret; la pente est rude , les repères peu précis et les participants s'éparpillent en soufflant ; notre accompagnateur à 4 pattes (agé de 14 ans) rebroussera meme chemin .Enfin, nous parvenons au dépilage encombré de troncs et de branches : qqs fluos violettes sous quartz sont découvertes et nous redescendons prendre des forces : meme scénario que la veille .Notre ami belge et notre président ayant appris l'existence d'un beau placage cristallisé foncent devant ; lorsque nous les rejoignons, l'un est déjà pendu à sa corde comme Tarzan pour se trouver à bon niveau : malheureusement les octaèdres volent en tous sens quand nos nouveaux amis arrivent : quolibets, rires tonitruants. Alors que tous ou presque sont redescendus, il ne reste qu'un acharné sur place ( vous avez deviné ?)

 

De retour à Autun ,nos amis morvandiaux nous font visiter leurs collections : je vous passe les détails : des cavernes d'Ali Baba qui nous fichent un coup au moral ; qqs échanges viendront compenser la gene /Je passe sur la soirée égale et aussi musicale que la première.

 

La troisième journée sera consacrée au gite des MOLERATS dont je n'avais pas repéré l'accès lors de notre sortie sauvage de Toussaint .Les voitures sont encore plus nombreuses que les premiers jours et il nous faut manoeuvrer pour les garer ; contournement d'un pré, franchissement d'un ruisseau avant de parvenir aux anciens travaux où chacun cherche à récupérer qqs fibres de prixite ; la récolte est maigre d'autant qu'il nous faut prendre la route du retour après avoir pris congé et souhaité de remettre ça plus tard.

 

Trois journées magnifiques aussi bien en temps qu'en récolte et nous promettons de reprogrammer le Morvan le plus tot possible .



26/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres