LES PASSIONS DE MICHEL

LES PASSIONS  DE MICHEL

NORMANDIE 1993 (1)

NORMANDIE 1993 / ASCENSION  20/22 MAI

 

6H Départ sous la pluie par la nationale . EVREUX : panne du J5 qui cale et refuse de repartir ; la pluie tombe à flot et le moral est dans les chaussettes ; petite accalmie ; ouverture du capot et examen du delco ; un coup de chiffon et c'est reparti !

Réunion internationale de 1992 à FRESNEY

Arret coutumier à LISIEUX pour un café et arrivée à LAIZE LA VILLE pour glaner qqs barytines ; il est déjà 9h30, la pluie remet ça et dans le bois, nous longeons la cloture qui entoure l'ancienne carrière . L'autre Michel se souvient d'avoir gratté autrefois dans ce secteur, ce qu'il fait immédiatement, trouvant aussitot un cristal triangulaire de 3à 4 cm .Aussitot chacun s'active et gratouille sous les racines apparentes en ayant soin de ne rien massacrer : qqs cristaux libres ou maclés sont mis à jour et un coup heureux me fait dégager une petite plaque couverte de cristaux avoisinant les 2cm ; nous récoltons jusqu'à midi et, assez satisfaits de nos trouvailles, nous restaurons dans le camion car la pluie tombe toujours..

Mais, notre but est surtout la carrière de Fresney le Puceux voisine. Dépannage d'un caennais qui a embourbé sa voiture dans un chemin détrempé et nous nous rapprochons du grand déblai réduit de moitié ( ce déblai, proche de la route n'existe plus aujourd'hui mais c'est là à l'époque où nous avions l'autorisation de fouille) .

 

Malheureusement, nous avons beau tourner et retourner les blocs, ils sont boueux et illisibles. Sur le plateau de la carrière ( bien moins vaste qu'aujourd'hui) qqs plaques en surface montrent des traces d' Acanthopleuroceras qui nous permettent d'esploiter jusqu'à 18h : la pluis tombe en continu ...il est temps de rejoindre notre gite , réservé par notre président à LANDES S/AJONCS ,gite qui nous a laissé bonne impression .

 

En ce vendredi, le soleil est de retour. Nous décidons de passer la journée en prospection de sites plus ou moins connus : d'abord les environs d'EVRECY à la recherche des fossiles du bajocien ; mais les champs sont en semis ou cultures ; du coté du MAIZET pareil ; nous abandonnons le secteur pour la cote :STE HONORINE DES PERTES en sachant qu'il est hors de question d'utiliser un marteau .Puis PORT EN BESSIN où les caennais nous avaient déjà emmenés l'année précédente ;ensuite OSMANVILLE où une connaissance de Michel aurait vu des "escargots" tout brillants dans le sinémurien .

 

PORT EN BESSIN L ANNEE PRECEDENTE

Finalement, rien à retenir de cette journée à part les balades ; nous rentrons au gite

 

Nous avons réservé cette dernière journée à la carrière de FEUGUEROLLES (à l'époque aucun problème) à la recherche des fossiles du toarcien . Comme d'habitude, nous attaquons la couche à Esericeras près du chemin ; elle s'est beaucoup rétrécie depuis une ancienne visite mais Michel dégote une belle Esericeras et deux nautiles tandis que Claude nous sort 2 belles Pseudogrammoceras .

 

Après un tour au camion, je découvre à mon tour une belle lytoceras ainsi qu'un bloc avec des ammonites variées mais les forces n'y sont plus ; nous avions prévu d'aller taper les blocs gris à dactylio et hildo mais en apercevant ce qui semble avoir bougé au dessus , je m'y rends et gratte les plaquettes ferrugineuses du bajocien qui forment un talus ; surprise ! à chaque retour de piochon, je vois apparaitre Oppelia, parkinsonia, vermisphinctes , certes peu developpées mais dégagées presque entièrement .Rejoint par mes deux compagnons, nous ne voyons pas le temps passer et il est 18 h quand nous quittons les lieux  pour rejoindre Paris



26/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres