LES PASSIONS DE MICHEL

LES PASSIONS  DE MICHEL

NORMANDIE 1994 (2)

NORMANDIE 1994  (2)   6 MARS

 

Initialement prévue à MONTEBOURG  visité déjà il y a 15 j, nous décidons dans la semaine de changer de cap vers ASNELLES/MER, tout juste reconnu auparavant. Les armes fourbies, départ prévu à 5h 30. Mais à 6h pas de camion à l'horizon; 6h30 pas davantage! Deux participants font les premiers pas vers la salle des fetes où loge Gégé ; les grilles sont closes et un autre sortant attend patiemment ! Quelques appels sonores....et notre fidèle portier, qui ne sort pas aujourd'hui, vient nous ouvrir, les yeux larmoyants ....avec la mauvaise clé! Il avait simplement oublié la sortie du jour !!

 

6h45 ...le jour est déjà levé : nous démarrons! Quelques km jusqu'à l'autoroute et ...camion lancé vers la Normandie ....pas pour longtemps !! Un clou, un éclat de verre, une boite de conserve? Que sais-je ! décide de nous couper traitreusement la route ! Halte sur la bande d'urgence ..recherche du carnet de bord.. pour dégoter un cric ! Ouverture du capot et ouf ! il est là, tout neuf  dans son étui, avec les clés adéquates. Remplacement organisé: deux bosseurs et un superviseur qui donne les conseils sans se salir les mains.

7H30 ...On ne peut pas dire que la journée s'annonce sous les meilleures auspices ...plein pot sur l'A13 et à 9h 30, nous sommes sur les lieux avec en prime la découverte d'un accès plus praticable à partir du village de ST COME

Visite guidée pour les nouveaux ; chacun furète en se demandant où ils vont attaquer ? Quelle est la bonne couche ? le moral n'est pas bien haut mais enfin, votre serviteur en dégageant la première belle pièce ( elle figure sur le précédent CR) redonne de l'ardeur d'autant que protégée par une mince couche d'argile, aucun dégagement de la "bete" n'est nécessaire.

Les ammonites récoltées sont peu nombreuses mais magnifiques, entièrement calcifiées, dans une mince couche terreuse à oolithes serrées. Elle se trouve collée sur une couche repère à gros nodules ferrugineux; ( j'ai tenté de dresser une stratigraphie comparative entre Asnelles et le stratotype des Hachettes )

 

 

Les espèces récoltées sont des Parkinsonia ( plusieurs espèces), Oppelia, Garantia etc ..nous sommes peu nombreux et les forces s'épuisent vite !Nul doute qu'en voyant nos trouvailles, les amateurs seront plus nombreux la prochaine fois

 

 

** Malheureusement, la sortie suivante sera la dernière car la carrière fut ensuite remblayée avec toutes sortes de détritus et gravats

 

Une pause casse-croute et nous décidons de prospecter dans la Manche; des carrières décrites sur la feuille BRICQUEBECQ que je viens d'acheter.

Comme souvent, les filons répertoriés l'ont été du temps de l'exploitation et aujourd'hui, il est pratiquement impossible de retrouver quoi que soit. Je les cite quand meme

RAUVILLE la PLACE / herbage pour la 1 et scierie pour la 2 transformée en décharge

L ETANG BERNARD / étang à truites , front de taille inaccessible

MONT DE BENESVILLE / 1 occupée par une résidence 2 visible mais aucun déblai

 

Le temps passe vite; en désespoir de cause, nous nous rabattons vers MONTEBOURG ; pour éviter une longue marche, nous avons trouvé une piste en foret qui nous à ammené à 100m du filon reconnu par le dessus; sne petite demi-heure dans les déblais nous a permis de ramasser qqs petites pièces

 

17h30 Il est temps de prendre la route du retour après un bon  bol d'air et meme si les récoltes n'ont pas été mirobolantes, nous sommes satisfaits.

 



26/02/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres